La Solitaire SYZ – Par Cédric Pochelon

D_CarlierDès notre première participation aux 5 jours du Léman avec Patrick Girod, en 2005 à juste 18 ans, on s’est dit que l’étape d’après c’était la translem, donc on l’a faite tout de suite après chacun de notre côté. Naviguer sur le lac, avec ses coups tordus, en équipage réduit est vraiment un truc qui me plait. Plus le temps passe plus la translem devient un de mes objectifs majeurs de la saison.

Cette année, c’était ma huitième participation. « Traditionnellement » je participe à la Solitaire des séries à la Nautique en juillet pour m’entrainer. Ça n’a pas été le cas cette année, mais nous avons fait une bonne préparation des bateaux avant la course avec Stéphane Meylan. Nous avons tous deux navigué sur les bateaux du CER. Le Surprise Genève Aéroport pour ma part.

EP media
L’avantage du surprise c’est que c’est un bateau simple et avec des efforts limités (on peut se permettre de petites imprécisions sans conséquences matérielles). La monotypie est géniale vu qu’on part contre 30 concurrents qui naviguent sur le même bateau. Après, c’est un petit bateau, donc la course peut être longue selon les conditions météo.

Ma principale préoccupation était de faire aussi bien que l’année précédente où j’ai eu la joie d’arriver premier !

Mais cette année, nous avions un nouveau parcours avec lequel le jeu est beaucoup plus ouvert … C’était cool, même si on ne s’en est pas vraiment rendu compte avec les conditions un peu particulières cette année …

Du coup, au vu de la météo incertaine, ma stratégie était de ne pas prendre trop de risques tactiques et de saisir les opportunités. Mais quand cela est possible, je préfère tout de même quand les schémas sont plus établis !

Concernant la translem en elle même :  vent, pluie, soleil, pétole… on a eu de tout ! Des trajectoires assez rectilignes en on fait une course relativement rapide (15h47 pour le premier surprise).

Au niveau du résultat : contrasté aussi ! Une montée difficile (bien rattrapée sur la fin, 10e surprise à mi parcours à la marque du Vieux Rhône) puis une bonne option à la côte française à la tombée de la nuit qui me fait passer en tête à la hauteur d’Evian. Malheureusement je laisse 3 concurrents aller plus à terre et ils me passent à hauteur d’Yvoire. Le long bâbord jusqu’à l’arrivée ne donne plus d’opportunité de revenir. Bravo à Luna pour la victoire en surprise! De mon coté j’arrive 4e surprise avec un temps de : 15h58.47

Mon conseil ?
Allez-y!! Comme les 5 jours, c’est vraiment l’occasion de mieux connaitre le lac et le surprise. Pour se préparer, faire quelques nav’ en solitaire avec un circuit de barre qui fonctionne bien, et aussi s’habituer à naviguer la nuit.

Régatement vôtre,

Cédric Pochelon.

 

 

Aucun commentaire pour "La Solitaire SYZ - Par Cédric Pochelon"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié