Les marins du CER ont du talent – Volvo Ocean Race

Elodie-Jane et Justine Mettraux ont toutes deux participé à des étapes de la Volvo Ocean Race 2018.

Membres assidues du Centre d’Entrainement à la Régate pendant de nombreuses années, elles sont aujourd’hui toutes deux marins professionnels et sillonnent les mers du globes!

Un retour sur cette expérience mythique en quelques questions exclusives pour CER NEWS !

 

  • Comment t’es-tu retrouvée sur le Volvo Ocean Race Turn – The Tide On Plastic – Dongfeng ?

Elodie-Jane – Dee Caffari m’a contactée en août pour me proposer de faire quelques étapes sur TTTOP, afin de permettre aux autres équipières de se reposer en faisant un tournus et apporter mon expérience à bord.

 

Justine – Dongfeng m’a contactée à l’automne parce que vu qu’au final ils allaient naviguer avec Carolijn Brouwer et Marie Riou à bord tout le temps, Marie voulait un break dans la course à un moment donné. J’étais disponible au mois de janvier, suite à la Transat Jacques Vabre et avant la reprise des entraînements Figaro, c’est pour cela que je suis partie à ce moment-là.

 

  • Comment s’est déroulée l’étape Melbourne-Hong-Kong?

Elodie-Jane – L’étape s’est bien déroulée dans l’ensemble, on n’a pas eu de chance à la sortie d’un mega nuage dans le pot au noir et on s’est fait décrocher avec Brunel et Mapfre. On n’a jamais eu l’occasion de revenir malgré tous nos efforts. J’y ai vécu le plus gros orage de toute ma vie, avec la pluie torrentielle, l’électronique qui casse et les éclairs qui font jour dans la nuit.

 

Justine – Ça s’est bien passé, c’était super pour moi de pouvoir naviguer avec cet équipage. On a bien démarré l’étape en prenant la tête au large de l’Australie, puis le Pot-au-Noir a redistribué les cartes. Scallywag est passé avec une option extrême alors qu’ils étaient derniers de la flotte, et ça s’est fini par le crash de Vestas juste avant l’arrivée qui nous fait repasser devant lui et terminer seconds de l’étape.

 

 

4d62714273c516e5406cc68ed78db01b

 

 

  • Le moment le plus difficile ?

Elodie-Jane –  Quand un bateau à 200m de toi te met 10milles en 5 heures parce qu’ils ont chopé la risée magique et pas toi.

 

Justine– Quand on a fait un mauvais choix stratégique en choisissant de passer au nord d’une île qui était sur notre route, et que Vestas a gagné 40M en passant au Sud.

 

  • Un moment de joie ?

Elodie-Jane – Quand c’est toi qui chope la risée magique et qu’il y a Francesca et Bernardo sur le pont, Nutella wrap, beaux rides !

Justine– Il y en a plein. La belle glisse, des ciels magnifiques de jour comme de nuit dans le pot au Noir, des baleines, les blagues à deux balles de Kevin Escoffier.

 

  • Ton programme à venir ?

Elodie-Jane – Volvo Ocean Race étape : Auckland -Itajai puis Newport-Cardiff et ensuite je m’engage sur le Tour de France à la Voile !

Justine – La saison figaro avec la Maître Coq dans deux semaines et deux grosses courses cette année, l’AG2r avec Isabelle Joschke et la Solitaire.

 

  • Ça fait quoi d’être une star ?

Elodie-Jane – Me sens pas tellement star en faisant partie exclusivement d’équipages et où le travail d’équipe prime. Mais si ça permettait un emploi stable, ça serait le pied.

 

Justine – Je ne me sens pas une star non plus. En course au large on a jamais fini d’apprendre et puis le circuit Figaro c’est une école d’humilité parce qu’il faut se battre à chaque instant et que tu n’es jamais à l’abri de faire des contre-performances. C’est aussi pour cela que j’aime ce circuit parce que c’est un circuit de gros bosseurs, de vrais régatiers, pas de communicants.

 

 

  • Un conseil à nos jeunes régatiers qui aimerait, un jour, participer à la Volvo Ocean Race ?

Elodie-Jane – Dites à tout le monde que vous voulez la faire, prenez contact avec les participants, demandez des conseils à ceux qui la font, et essayez d’aller faire des heures au large sur ces bateaux. N’hésitez pas à nous contacter…

 

Justine – Faire du large, du Figaro ou du gros bateau! Et avoir une bonne base d’anglais!

 

Un grand merci aux deux sœurs Mettraux pour le retour sur cette aventure ! On leur souhaite le meilleur, du plaisir, de la réussite et surtout d’être en sécurité sur toutes les mers du globe!

<3

 

  • En image 

26756946_1365682026870327_6035891207935977175_o

 

1d42801fdf30abf0ae9a6e093c625e40

Capture d'écran 2018-01-11 12.00.17(2)

www.cer-ge.ch

Logo_CER_Vitrine 2x

Aucun commentaire pour "Les marins du CER ont du talent - Volvo Ocean Race"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié