Spi Ouest-France et GP Atlantique : deux belles perf pleines de promesses

En avril, deux courses, trois tops 10. Les membres du projet Élite du CER ne s’attendaient pas à tant de réussite, mais on dirait bien que la mayonnaise prend au sein des équipages qui arrivent à talonner les formations professionnelles.

Début avril, 374 équipages se sont retrouvés à La Trinité-sur-Mer, dont 34 Diam 24. Le rendez-vous était donc fléché par la plupart des grosses équipes du Tour de France à la Voile. Un jour d’entraînement, puis un jour de préparation et enfin quatre jours de régates acharnées et… il était déjà temps pour nos marins de rentrer ! CER 1 et CER 2 – Ville de Genève ont tiré un bilan positif de ce premier rendez-vous breton. Malgré les conditions météo compliquées, beaucoup de froid et pas mal de vent (on ne vous parle pas de clichés, mais bien de la Bretagne), CER 2 est parvenu à tirer son épingle du jeu ! L’équipe composée de Victor Casas à la barre, Arthur Cevey à l’embraque et Laurane Mettraux au poste de n°1 a réalisé de belles manches, assez régulières, allant jusqu’à se classer une fois 5e et deux fois 6e. « On est hyper content, on faisait tous partie de la même équipe au Tour 2017, mais on n’avait jamais navigué dans cette configuration. On a pu valider pleins de choses, et surtout le fait qu’on a le potentiel de naviguer devant ! Trop bien ! », se réjouissait Lauranne à l’issue de la régate. Un peu en retrait lors de ce premier rendez-vous, il n’en fallait pas plus pour donner à CER 1 l’envie de jouer avec les favoris.

Match retour 

30729447_2090854340928826_8416073723152433152_n10 jours plus tard, rebelote, les deux bateaux du CER ont mis le cap sur Pornichet pour le GP Atlantique. Sur place, le plateau était sensiblement identique avec du beau monde au rendez-vous. Pour la première fois sur une régate de ce niveau, les deux Diam 24 du CER se sont qualifiés dans le Rond or. Alors que la dernière journée particulièrement ventée n’a pas vraiment avantagé nos équipages, CER 2 termine tout de même 8e au général avec une bonne régularité autour du top 5, et CER 1 suit en 9e position malgré deux UFD, mais avec deux manches dans le top 3. Au final 8e et 9e, ce joli tir groupé des marins du CER peut leur donner les dents longues pour la suite de la saison !

Capture d'écran 2018-01-11 12.00.17(2)

 

Aucun commentaire pour "Spi Ouest-France et GP Atlantique : deux belles perf pleines de promesses"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié